Israël, vous voyez une solution ?

Comment parler de ce pays sans déclencher la foudre ? Parmi ceux qui vont lire ce post, nous avons des amis juifs, chrétiens (de pleins de chapelles différentes), des mulsulmans, des pro-palestiniens…. et bien sûr plein d’autres qui ne se sentent pas concernés.
J’avais commencé à rédiger un truc très sérieux, retraçant l’histoire des religions sur ce sol, la géopolitique, la shoah….. et j’ai renoncé pour faire autrement.
Alors commençons par la fin.
Sur un territoire (Israël avec Cisjordanie et Gaza) à peu près grand comme la Bretagne (euh l’officielle ), c’est un beau bordel actuellement.
Il y a des gens célèbres qui ont vécu là bas (Abraham, Moïse, Jésus…) et des lieux saints des 3 religions monothéistes un peu partout.
Je ne prendrai pas le raccourci un peu facile, de dire que les religions sont le problème. … mais un peu quand même.
Nous nous sommes plongés dans l’histoire des croisades et des guerres sur ces terres là , ce n’est pas joli joli. Européens et français nous ferions bien de ne pas trop donner de leçons sur le sujet.
En fait, naïfs que nous sommes, il faut comprendre que ce qui gouverne le monde et en particulier cette région, c’est la loi du plus fort. C’est la seule qui vaille. Israël depuis sa création en 1948, a endossé un peu tous les rôles (conquérant, persécuté, persecuteur, acculé, vainqueur à deux reprises -1967 et 1973- alors que les pays arabes veulaient réduire ce jeune état à néant).
La situation actuelle, c’est un peu une guerre entre caïds, qui on eux-memes des grands caïds protecteurs….. et parfois, ces derniers en profitent pour réduire l’influence de l’autre à coups d’armements de dernière génération. Bref c’est tout sauf simple !
Dernier point, même si des lois internationales existent, on s’aperçoit que la fin justifie souvent les moyens (des deux côtés).
Et au milieu vous avez théoriquement des personnes qui aspirent a vivre en paix et éventuellement à être heureux.
Là c’est compliqué parce que certains sont vraiment malheureux en ce moment et d’autres le furent il y a un peu plus de 70 ans.
On dit bien que pour que les gens se réconcilient il faut construire des ponts, mais cest l’option opposée qui a été retenue par Israël : de très hauts murs ont été bâtis.
La haine ou l’ignorance sont devenues la règle (bien sûr il existe des -rares- personnes qui croient encore à une paix) et c’est de plus en plus marqué.
Et là ce sont toujours les populations qui souffrent.

Chez les israéliens, c’est une société patchwork : vous pouvez voir des personnes très libérées à Tel Aviv (avec ses excès) et des ultras orthodoxes juifs très rigoristes à Jérusalem (dans le quartier de Meha-sharim). Et au milieu une palette multicolore avec des personnes cherchant leur place dans une nouvelle société : des éthiopiens, des russes, des personnes avec des niveaux intellectuels très différents, des pauvres, des très riches et des personnes âgées qui travaillent dans les magasins pour vivre….. Quant à l’hébreu actuel,  c’est une langue qui a été simplifiée pour faciliter l’apprentissage des nouveaux arrivants. Que de défis pour un pays si jeune !
Une unité indispensable pour ce pays, qui n’a jamais vraiment connu la paix. Les jeunes filles et garçons font un très long service militaire…. et on les voit souvent dans les transports et en ville avec leurs armes de guerre.
Les attaques terroristes sont en nette régression et c’est lié à des mesures de sécurité très strictes.
Alors bien évidemment l’oppresseur n’est pas toujours celui que l’on croit. Chacun défend sa vision et c’est impossible de trouver un accord de paix sans faire de concessions. Et lorsque c’est un territoire que l’on défend et que le désespoir prend le dessus, les pires exactions existent.
On peut le dire, les palestiniens n’ont rien demandé et vivaient paisiblement sur leur terre. Le hic, cest que les britanniques et la communauté internationale ont fait n’importe quoi à l’époque.

Aujourd’hui, dans les deux camps, se sont les durs (voire les très durs) qui sont aux commandes et ce n’est jamais bon signe. Pour comprendre ce qui coince un peu plus depuis 25 ans, je ne peux pas passer sous silence le développement des « Colonies ». L’histoire des implantations juives (colonies) en territoire palestinien, ce sont des épines profondément plantées pour les générations à venir !

Nous étrangers, nous avons la chance de pouvoir côtoyer et discuter avec les différentes populations. Comme évoqué précédemment, même au sein d’une même communauté les avis divergent.
Et lors de nos échanges où nous nous gardions de tout jugement, nous sentions que chaque raisonnement avait sa logique et ses raisons.

Pour terminer, et même si le raccourci est simpliste, nous nous sommes rendus compte que même sur les lieux saints chrétiens c’était une lutte incessante et que tout n’était pas rose. Jésus doit etre bien triste ou pas très content ! Les catholiques, les orthodoxes, les arméniens et j’en passe, sont devenus les gardiens du temple (au saint Sepulcre par ex) et se disputent les dalles -à nettoyer- du lieu. Il y a même des églises où on ne peut pas pénétrer si nous ne sommes pas des chrétiens d’une certaine catégorie.

Chez les juifs, entre les ultras et les libéraux le fossé est immense.

Quant aux musulmans c’est une guerre de religion fratricide entre sunnites et chiites.

Est ce que Dieu pourrait remettre un peu d’ordre dans tout cela, cela commence à bien faire !

Alors nous sommes répartis à la fois plein de bonnes énergies de ce pays et triste pour l’avenir des différentes communautés qui doivent cohabiter et j’espère un jour vivre à nouveau ensemble. L’Histoire est faite aussi de belles histoires où un jour la raison finit, poussée par une conscience aiguë de son prochain, par prendre le dessus et gagner.
C’est l’histoire d’un petit village de 300 habitants, où les habitants juifs et arabes ont décidé de vivre ensemble. Une utopie ? Non une réalité dans le respect de chacun.

Je vous laisse lire un article sur ce village, oasis de paix :

Un Noël à Neve Shalom-Wahat as-Salam, le village de coexistence juive et arabe en Israël

2 commentaires sur “Israël, vous voyez une solution ?

  1. Chers amis, nous venons de prendre le temps de nous poser un long moment pour lire et déguster vos reportages, vos photos,
    vos aventures, celles qui nous font sourire, celles qui nous font peur et…comme vous « tous nos sens sont en éveil ».
    Nous avons l’impression que vous avez emporté dans votre cœur une part de vos amis tant nous vibrons dans vos découvertes, vos rencontres. C’est un bonheur de vous lire.
    Alors que je ne vous ai jamais vus, je vous reconnais chacun dans votre style d’écriture, tous les deux dans votre talent pour établir des relations humaines de qualité et en vérité…et j’adore les commentaires de Coline, devenue si grande. Quelle jolie jeune-fille et quelle chance de vivre une telle expérience!
    Nous qui sommes allés en Israël en 2013 comprenons vos réactions. Nous gardons un souvenir poignant de notre entrée dans Bethléem mais sommes émerveillés de ce qui se vit dans le village de Neve-Shalom.
    Merci de nous faire partager ces moments magiques et si riches …
    Nous pensons beaucoup à vous et vous embrassons tous les trois,
    Chantal et Jean-Claude Lecoeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *