Le coup de foudre pour la NZ

Nous allons rester cinq semaines en Nouvelle Zélande. A peine arrivée, j’ai envie d’y rester toute ma vie. Il y a ici tout ce que j’aime : de l’espace, de la nature, des villes bordées par la mer, des montagnes.. Un sentiment de liberté immense, des gens hyper gentils, une way of life tellement décontractée. Mais c’est juste trop bien ici.

Nous commençons notre périple par l’île du Nord.

Nous passons un super week-end chez Ali et Tony. Ils ont accepté la mission d’accueillir Coline pendant 15 jours chez eux. Ali est extra et a pris beaucoup de temps pour m’emmener à la clinique me faire soigner. Elle nous fait visiter les environs d’Auckland. Cette ville est juste sublime, un vrai coup de cœur. Nous allons également visiter le collège Baradène où Coline ira. Ici, pas de barrière, pas de portail fermé, on peut rentrer dans les collèges comme on veut. Les bâtiments sont magnifiques, le parc immense. Pas de doute elle va passer du bon temps notre Coline.

Ali et Tony qui sont anglais d’origine ont adopté avec bonheur the kiwi way of life. Pas de chichis, pas de prise de tête, des relations simples. J’aime !

Le lundi matin, nous nous levons tôt pour dire au revoir à Coline qui part découvrir le collège où elle passera quinze jours. Elle est trop contente de porter un uniforme ;-). Elle va partager la vie d’Eliza qui a le même âge qu’elle et enfin vivre avec des jeunes de son âge. Elle nous a fait rire en nous disant qu’elle est trop contente de retrouver de la routine.

Là où on a beaucoup ri aussi, c’est quand quelques jours plus tard elle nous raconte au téléphone ses impressions sur ses premiers jours au collège. Elle est ravie, tout va bien, pas de problème. Mais quand elle évoque les cours de sport, mais quelle rigolade de l’écouter. Coline avait vu qu’il y avait une piscine extérieure au sein de l’établissement. Sans doute avait-elle imaginé que pendant les récréations, les élèves avaient le droit de plonger et de barboter à leur guise. Mais pas du tout en réalité. Les Néo-Zélandais sont très sportifs. Donc les cours de sport se déroulent ainsi : tu mets ton maillot de bain sur toi, tu mets par dessus un tee-shirt et un short, tu mets sur la tête ton bonnet de bain…et après tu cours dans le parc je ne sais combien de temps et ensuite tu plonges dans la piscine pour faire je ne sais combien de longueurs…Voilà le programme. Coline nous dit, mais ils sont fous, ils sont complétement fous ! Rien que de l’imaginer courir dans le parc avec son bonnet de bain, sans ses lunettes alors qu’elle ne voit rien et essayer de suivre les autres, je me tordais de rire. Elle voulait que nous fassions un mot pour qu’elle ne fasse pas ça trois fois par semaine. Que nenni, on lui a dit que l’on était très fiers d’elle;-)

A nous la vie en amoureux pendant dix jours pendant ce temps là !

Nous restons deux jours sur Auckland. Nous visitons le musée et nous baladons dans le centre. J’adore, je me sens comme un poisson dans l’eau ici.

Le deuxième jour, nous partons sur l’île de Waiheke en face d’Auckland. Les superlatifs seraient trop faibles pour exprimer la beauté de cette île. Nous louons des vélos pour en profiter un maximum. Elle fait à peu près la taille de Belle-Ile. Je prends un vélo électrique et Eric un vélo normal. Vu les côtes incessantes mon choix fut judicieux. Avec ma jambe de toute façon je n’avais pas le choix, c’est déjà un miracle que j’arrive à marcher et à pédaler. Franchement le vélo électrique c’est bien mieux que le scooter finalement !

Nous passons la journée à nous exclamer, à nous arrêter pour contempler, à se baigner pour Eric. Bref nous sommes au paradis.

Nous filons ensuite vers le Nord de la NZ. Direction the bay of Islands. On savait que ce serait beau mais pas à ce point. On a de la chance depuis notre arrivée il fait toujours très beau. Se promener au soleil couchant sur la plage, pique niquer en contemplant ce spectacle, les plaisirs simples de la vie. D’ailleurs depuis que nous sommes arrivés nous ne faisons que pique niquer. Les prix ici sont assez dingues. De toute façon, nous on est heureux avec une tomate, du pain, du fromage et un fruit.

Regoûter au fromage après cinq mois sans, c’est un truc de dingue. Eric vous a raconté notre rencontre avec deux français dans un supermarché devant le rayon fromage. C’était trop drôle, on aurait dit que nous étions quatre enfants devant un magasin de jouets à la veille de Noël. On a rigolé aussi car quand on s’est posé la question tous les quatre de ce qui nous manquait le plus, on a osé dire elle et moi que c’était…notre chien. Ah le soulagement de pouvoir dire ça à quelqu’un sans entendre de moqueries ! On s’est dit que nos enfants on peut leur parler au tel tandis que notre chien on a aucun moyen de lui dire qu’on ne l’a pas abandonné. Bon j’arrête sur ce sujet, seuls ceux qui ont un chien peuvent comprendre;-) Bisous à mon Forrest en passant (oui je sais je suis dingue de ce toutou).

Le lendemain matin, nous décidons de monter tout au nord, au Cap Reinga, le bout du bout de la NZ. La route est belle même si elle est un peu longue. Arrivés au bout, c’est juste amazing. On adore, c’est pur, immense, majestueux. On a juste envie de s’asseoir des heures, de se taire et d’admirer. Ici plus de pollution, plus de bruits, juste la nature, la vraie qui invite à la contemplation et au bien-être. Je respire, je vis, je suis au bonheur.

Le jour d’après nous passons en bateau à Russel pour aller visiter une autre partie de la baie. Quand nous prenons la route, à chaque virage, les paysages sont dingues. Après tant de rivières, de lacs et de mers pollués et abîmés par l’homme en Asie, c’est un régal pour les yeux et une espérance que la nature a encore ses droits sur terre.

L’autre partie de l’île du Nord nous attend, nous partons donc ensuite vers Rotorua. Nous visitons un parc géothermique magnifique. Nous y allons très tôt et nous retrouvons seuls dans le parc. Oh le bonheur encore une fois. Un seul bémol ils vous vendent la vue sur un geyser et là on a bien rigolé avec Eric. Faut dire qu’on en a vu de splendides en Islande et qu’à côté d’eux celui-ci faisait mini mini.

Nous mettons ensuite le cap sur le lac Taupo. Il paraît qu’il fait la taille de Singapour, c’est vous dire. C’est très relaxant comme ambiance. On dine encore une fois au bord de l’eau avec juste quelques canards pour nous tenir compagnie. On a trouvé de plus une auberge de jeunesse trop sympa.

Nous longeons le lac pour arriver dans le parc national de Tongariro. Nous nous posons avant d’entreprendre la fameuse Tongariro Alpine Crossing. Décrite comme la plus belle rando de NZ voire du monde. Ils n’ont pas peur des superlatifs ici. Au programme 7 heures de marche. Preuve que ma jambe est guérie j’ai même pas peur. C’est ici qu’a été filmé une scène du Seigneur des Anneaux. Il fait un temps de rêve et nous crapahutons avec bonheur. Nous ne sommes pas seuls, c’est une rando très prisée. Les paysages sont chouettes, moins grandioses que ce qu’on pensait mais nous passons une excellente journée.

Demain nous remontons vers le Nord. Nous allons visiter la péninsule de Coromandel. Je pense que ça va encore être grandiose.

Mais quel pays…

4 commentaires sur “Le coup de foudre pour la NZ

  1. Merci à vous de nous faire partager vos escapades et par ce biais votre reconstruction. Moi ça ne fait « que » 13 mois que Xavier s est envolé pour toujours. Je me reconnais par vos témoignages mais je suis encore loin . Je sais que le printemps reviendra l odeur des fleurs sera encore différente mais elles continuent leurs cycles de vie et ça fait du bien
    Continuez sur ce chemin
    De tout coeur avec vous

  2. Quel pied énorme. Que je vous envie. On ira un jour marcher sur vos traces… super expérience pour Coline à l’ecole. Profitez bien. Seb

  3. Je retrouve les paysages que Tom nous avait envoyés lors de son experiment,même coup de foudre pour ce beau pays.
    et comme je te comprends Elisabeth pour Forest, je partage++++:)

  4. Je vous avais laissés en Asie il y a quelques temps et je vous retrouve en Nouvelle Zélande ! Choc des cultures… Vos aventures en NZ, comme toujours passionnantes pour nous les touristes en chambre, vont vous amener de nouveaux lecteurs. Une des petites filles de mon ami, âgée de 20 ans, a atterri à Auckland il y a seulement une semaine et pour un séjour d’une durée encore indéterminée. A son programme: un job de baby sitter pour commencer. Je vais donc bien vite communiquer le lien de votre blog à sa famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *